F D

Les privilèges nuisent
à la démocratie!
Oui à l'abolition des
forfaits fiscaux

Oui, le 30 novembre, à l'abolition des forfaits fiscaux

De quoi s'agit-il?

Cette initiative vise à rendre illicites les privilèges fiscaux pour toutes personnes physiques, interdisant par conséquent la pratique de l’imposition selon la dépense. Elle vise ainsi à améliorer la solidarité et l’égalité entre citoyens.

LA CONSTITUTION S’APPLIQUE À TOUS:

L’imposition selon la capacité économique est ancrée dans la Constitution fédérale. Les avantages concédés à une poignée de super-riches contreviennent à ce principe. S’ils n’exercent pas d’activités lucratives en Suisse, ces riches étrangers bénéficient d’un forfait fiscal et ne sont donc pas imposés sur leurs revenus et leur fortune. Ils profitent ainsi d’un taux d’imposition inférieur à celui des travailleurs en Suisse et ils sont également moins taxés que les Suisses jouissant d’une fortune comparable.

LA SUISSE DEMEURE ATTRACTIVE:

Dans plusieurs cantons (p. ex. ZH, SH, SG, AR, BL), le corps électoral a décidé de supprimer ou de fortement restreindre les forfaits fiscaux, et ceci sans conséquences financières négatives. C’est que la Suisse est plus qu’un paradis fiscal. Elle se singularise notamment par sa haute qualité de vie et sa sécurité, de même que par un service public de premier ordre.

PLUS DE RECETTES SANS FORFAITS:

La suppression des forfaits fiscaux ne conduira pas à un exil massif de celles et ceux qui ont été privilégiés jusqu’ici. En revanche, elle générera des recettes supplémentaires pour la Confédération, les cantons et les communes, dans la mesure où la plupart des bénéficiaires de ces forfaits ne déménageront pas et paieront, à l’avenir, leurs impôts comme tout le monde.

DES IMPÔTS JUSTES POUR TOUS:

L’imposition forfaitaire viole l’égalité devant la loi et nuit profondément à la morale fiscale. À ce jour, quelque 5500 millionnaires étrangers sont imposés d’après la dépense, dont toujours plus de nomades du monde des affaires et de chômeurs fictifs qui dirigent leurs entreprises multinationales depuis le sol suisse. Nous ne voulons pas de favoritisme pour cette aristocratie économique et financière !

LES PRIVILÈGES NUISENT À LA DÉMOCRATIE !

La Suisse fait partie du peu glorieux peloton de tête des pays où la répartition des richesses est la plus disproportionnée: 3% de la population détient une fortune supérieure à celle des 97% restants. Les privilèges fiscaux accordés aux super-riches ne font qu’accentuer ces inégalités et mettent en danger la démocratie helvétique. En effet, ces quelques privilégiés ne s’accaparent pas seulement le pouvoir économique, mais pèsent également sur la politique et la société en général. Il est temps de freiner cette tendance et de se diriger vers une société plus égalitaire !

OUI À L’ABOLITION DES FORFAITS FISCAUX !

Les super-riches jouissent de privilèges particuliers. Force est de constater qu’ils sont particulièrement gâtés par l’imposition d’après la dépense qui leur permet – pour autant qu’ils soient étrangers et sans revenu lucratif sur le sol suisse – de ne pas être imposés, comme tous les autres contribuables, sur leurs revenus et leur fortune, mais sur un forfait négocié avec les autorités fiscales. Dans une société démocratique, un tel droit d’exception doit être supprimé !

Drapeaux

Les forfaits fiscaux bafouent l’article constitutionnel prévoyant l’égalité de traitement des contribuables proportionnellement à leur capacité financière. En accrochant ces drapeaux, nous pouvons lancer un message fort et déclarer notre désapprobation concernant ce favoritisme pour l’aristocratie économique et financière. Aidez-nous à combattre ces inégalités et commandez gratuitement un drapeau !

Pas de privilèges pour les multimillionnaires étrangers – OUI, le 30 novembre, à l’abolition des forfaits fiscaux!

J'aimerais commander un drapeau gratuitement: